( 28 juin, 2009 )

instants bleus

 

En esprit je m’évade de mon lit,

pour auprès d’instants bleus m’enfuir.

Dans un silence de symphonies

mon cœur de toi emplit défaillit.

La reine de la nuit , belle endormie

attend sans bruit pour s’épanouir.

Tes yeux aux caresses attendries

se délectant de cette géométrie.

La corolle humide, alanguie

de tes baisers veut s’enrichir

tes doigts écartant les doux replis

brulent mon corps des désirs enfouis

dans ces effleurements insoumis

j’exhale gémissements et soupirs

et dérivant loin dans l’infini

j’en crie , je gémis , j’en jouis.

Et soudain l’aube rougie surgit,

elle arrive, comme ça ,sans avertir

il est temps d’arrêter la magie

Mais demain n’est qu’un prochain minuit…

Pas de commentaires à “ instants bleus ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|