( 28 juin, 2009 )

la dame en noir

 

Elle se dressa devant lui la femme en noir,

Réclamant le paiement de son dévouement.

C’est par moi que tu es là et que tu es toi !

Rends moi grâce et ne me déçois pas, dit -elle !!

Il n’eut pas le choix cet enfant, ainsi était là loi.

Œuvrant mois après mois, années après années,

Il gravit un par un les échelons de la renommée.

Offrant à chaque instant le tribut dûment réclamé.

Il devint un homme de bien, honoré et respecté,

Récoltant louanges, reconnaissance et félicitations.

La femme en noir était satisfaite et pouvait se retirer,

Sa mission était finie , son devoir accompli !

A sa grande honte , il se sentit soulagé, libéré,

Il osa , bien fugitivement d’abord , rêver.

Affranchi de son fardeau , il devint un autre lui

Celui qu’il avait enfermé , profondément enfoui.

Il découvrit , l’amour, la passion, la déraison.

Il fit fi de toute lucidité, gorgé de tentations

Se gaussant des cœurs brisés, des âmes blessées

Se gavant jusqu’à l’écœurement de sensations.

Mais parfois la femme en noir revenait le hanter,

L’empêchant de dormir, lui rappelant le passé.

Il se mit à la haïr, retrouvant dans ses conquêtes

Son visage, son parfum , ses gestes, ses aspects.

Ses quêtes furent dorénavant désordonnées

La femme en noir ne cessait ses assiduités

Plus il la rejetait , plus loin il la repoussait

Plus elle revenait par des moyens détournés

Jusqu’au jour où il osa la regarder en face.

Affrontant son visage ridé et ses larmes .

Tu fuis , dit elle, mais peux tu t’échapper?

Vois ce que tu es devenu , tu t’es perdu !

Pour la première fois depuis très longtemps

Il arrêta sa course aux plaisirs effrénés

Le temps avait passé, il était à la maturité.

L’heure de rendre des comptes avait sonnée

La femme en noir lui présenta un miroir,

Et horrifié, il ne vit qu’un vieillard fatigué,

Prenant conscience qu’au soir de sa vie

il n’avait point vécu….

Nous avons tous notre femme en noir

Ange gardien ou ombre malfaisante,

Elle est notre conscience …notre mère !

Pas de commentaires à “ la dame en noir ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|